simon-beck

Simon Beck

Le peintre des montagnes

L’artiste britannique Simon Beck, cet homme qui a inventé il y a 10 ans le « swow art » a récemment pris ses quartiers a Saint Gervais en tant qu’artiste à résidence. Il fait des oeuvres d’art que l’on a peu souvent l’occasion d’admirer: des rosaces et autres dessins tracés dans la neige, visibles du haut des cimes comme autant de tableaux de maître. Le résultat est bluffant, des œuvres géométriques monumentales qui transforment les étendues de neige en véritables tableaux visibles à des kilomètres

Des maths, du sport, de l’art : Un seul Simon Beck

Des raquettes, un compas et une bonne dose de courage. Voilà l’équipement nécessaire à Simon Beck pour réaliser ses œuvres monumentales sur les hauteurs des Arcs en Savoie.

Depuis des années il pratique le snow art et transforme de vastes étendues de neige en œuvres d’art éphémères. Des figures géométriques géantes qui nécessitent souvent une journée complète de travail. Des kilomètres parcourus dans la poudreuse pour arriver à ces performances poétiques. Diplômé d’Oxford en ingénierie scientifique et expert en cartographie au Royaume-uni, l’artiste britannique s’installe chaque hiver dans un chalet de la station pour y passer une partie de la saison. Il profite de cette escale pour s’adonner à son hobby favori ou la démesure est de rigueur : le snow art qu’il partage avec les skieurs et randonneurs de la vallée. A ce jour, son œuvre la plus impressionnante est un dessin d’une superficie de plus de 2,5 hectares (l’équivalent d’environ 3 terrains de foot) qu’il a réalisé en pas moins de 18 heures. Mais pour Simon Beck, il ne s’agit là que d’un simple plaisir et d’un exercice physique qu’il peut prolonger parfois jusque dans la nuit…grâce à une lampe frontale. A son compteur plus de 150 œuvres géantes comme autant d’hommages à la beauté de la neige et de la montagne en hiver. Mais c’est aussi pour lui l’occasion de rappeler que ces milieux sont fragiles.

 

© Laurent Joffrion

© Laurent Joffrion

Vincent Munier,  l’invité exceptionnel

Premier photographe à avoir reçu à trois reprises le prix Eric Hosking Award du BBC Wildfle Photographer, Vincent Munier sera l’invité d’honneur de la 5ème édition du Mont- Blanc Photo Festival. Il a signé l’affiche du festival. Les clichés du monde animal de Vincent Munier seront exposés dans les 5 communes partenaires, Sallanches, Combloux, Megève, Saint-Gervais Mont Blanc et Les Contamines-Montjoie. 

Vincent Munier est un photographe français, né à Épinal le 14 avril 1976. Il se passionne très tôt pour la nature et découvre la photographie animalière aux côtés de son père, Michel Munier, naturaliste et défenseur des forêts vosgiennes.

En 2000, 2001 et 2002 il participe au concours international de photographie BBC Wildlife Photographer of the Year et décroche le prix Eric Hosking, qui distingue les jeunes photographes de nature prometteurs. Cette récompense le conforte dans l’idée de faire de la photographie son métier et lui sert de tremplin : en 2002, il réalise son premier reportage professionnel au Japon, sur l’île d’Hokkaïdo, autour des grues du Japon et des cygnes chanteurs. Ces images feront l’objet d’un livre, Tancho, paru en 2004 aux éditions Castor et Pollux, et de plusieurs publications dans la presse.

Depuis 2002, Vincent Munier a réalisé de nombreux reportages à travers le monde – en particulier dans l’hémisphère nord –, dans sa quête de montrer la beauté de la nature sauvage et de mettre en lumière des espèces animales menacées. Le Harfang des neiges, le Boeuf musqué, l’Ours brun et le Yak sauvage font partie de ce bestiaire qu’il continue d’explorer à travers des expéditions engagées, en solitaire et en autonomie.

En 2008, il photographie pour la première fois le Loup arctique ; depuis cette date, il multiplie les voyages au Canada sur les traces de cette espèce. En 2013, il passe un mois en solitaire dans l’île d’Ellesmere, dans des conditions de froid extrêmes. Une meute de neuf loups vient à sa rencontre : il vit alors l’un des moments les plus forts de sa carrière de photographe et rapporte des images rares de ces « fantômes de la toundra ».

Ses photographies sont publiées dans la presse spécialisée internationale (Terre Sauvage, National Geographic, BBC Wildlife Magazine, Animan…) et sous forme de livres : il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages photographiques chez différents éditeurs (voir Bibliographie). Ses images font régulièrement l’objet d’expositions au sein de festivals de photographie animalière et sont montrées dans des galeries d’art en France, en Suisse et au Canada (voir Expositions).

Passionné par l’univers du beau livre, Vincent Munier est également le fondateur des éditions Kobalann, en 2010.

 

Les expositions par commune :

Sallanches //
« Boeuf musqué – Scandinavie « 
« Manchot royal – Géorgie du Sud »
 
Combloux //
« Solitudes II »
« Ours polaire – Churchill island – Canada »
 
Megève //
« Grue du Japon – Tsuiri – Hokkaïdo – Japon »
« Lièvre arctique – Banks island – Canada »
 
Saint-Gervais Mont-Blanc //
« Ours polaire – Spitzberg »
« Solitudes I »
 
Les Contamines-Montjoie //
 » Loup arctique – Ellesmere island – Canada « 
ETE 2017

Newsletter