Né à SuresGrayton - thomasnes en 1969, Thomas Goisque grandit à Compiègne aux portes de la forêt domaniale et part terminer ses études à Paris. Diplômé en 1995 de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (section photographie), il réalise son grand projet de fin d’études en Asie du Sud-Est au profit d’une O.N.G. française engagée dans la scolarisation des enfants des rues : ses meilleures photographies sont par la suite rassemblées dans un livre : Voyage aux pays du Mékong (Éd. Enfants du Mékong, 1998).

Des quotidiens nationaux et régionaux comme Le Monde, Le Figaro, Ouest-France et La Croix mais aussi des hebdomadaires comme Le Point, L’Express, Valeurs Actuelles, Point de Vue et le mensuel Spectacle du Monde puisent régulièrement dans son fonds photographique.

Il rejoint sur le lac Baïkal en Sibérie son ami Sylvain Tesson ermite six mois durant dans une cabane et publie avec lui deux nouveaux livres : un chez chez Transboréal en 2009 : Lac Baïkal, vision de coureurs de Taïga et un autre chez Gallimard en 2012 : Sibérie ma chérie.

Dès 2004 et jusqu’en 2013, en Afghanistan, il suit à plus de 20 reprises les soldats français en opérations dans les vallées de Kapisa et de Surobi pour plusieurs grands reportages publiés dans Paris-Match et pour la télévision. Il participe au tournage du documentaire « les commandos de l’impossible » diffusé sur M6 dans l’émission Enquête exclusive de Bernard de la Villardière et publie deux nouveaux ouvrages : Haute tension, des chasseurs alpins en Afghanistan (Edition Gallimard 2009) et D’ombre et de poussière (Edition Albin Michel 2013).

En 2013, il réalise un reportage corporate sur le travail des agents de l’entreprise TRK qui se battent pour entretenir le réseau électrique dans la taïga de Sibérie occidentale par des amplitudes thermiques de près de 100° au profit de l’entreprise française ERDF. Un album hors commerce est alors publié : Eclairer les confins (Albin-Michel 2013).

Thomas Goisque vit aujourd’hui dans une ferme picarde avec sa femme Geneviève et leurs cinq enfants.

 

ETE 2017

Newsletter